HandiVercors DromoisBelvédère de Revoulat

Je Construis mes vacances

Ma sélection (0)   
  • Votre sélection est vide

Je réserve un tout compris

Durée :
 2 jours  3 jours  4 jours
 5 jours  6 jours  7 jours
 8 jours
Les Séjours Organisés  

Le professionnel du jour Tout Voir
Retour à la carte Choisir un autre itinéraire
  • Plus d'infos - Vercors Drômois
    Carte / Itinéraire Ajouter à ma sélection



    Le massif du Vercors est un vaste espace constitué de 6 territoires bien identifiés.

    Au centre, on trouve le "Vercors Dromois" (département 26)

    La Chapelle en Vercors, Vassieux en Vercors, Plateau de Font d'Urle, La Réserve Naturelle des Hauts Plateaux, Transhumance, Le col de Rousset



    La Réserve Naturelle des Hauts Plateaux : Sur cette partie, vous cotoyez l'immensité des Hauts Plateaux du Vercors. Ces grands espaces, à l'écart de l'agitation humaine sont particulièrement propices à l'observation de la faune. Le Grand Veymont, point culminat du massif (2341 m) offre un point de repère caractéristique avec son grand plateau incliné.

    Transhumance : Les Hauts Plateaux représentent toujours une terre de transhumance pour les ovins venus de la Crau mais aussi du Diois et du valentinois plus proche. Le plateau de Beurre est paturé tout l'été par une centaine de vaches montées depuis le village de St Agnan.

    Les moutons des Hauts-Plateaux
    Impossible de compter les moutons sur les Hauts-Plateaux. Ils appartiennent à des éleveurs du Diois, qui pratiquent presque tous la transhumance estivale. À ces troupeaux s’ajoute la transhumance traditionnelle de ceux de la Crau, en Provence. En effet, ces pâturages, situés entre 1 400 et 2 000 mètres d’altitude, sont parfaitement adaptés aux moutons l’été. La bergerie de la Grande Cabane est l’un des sites de transhumance les plus importants des Hauts-Plateaux

    Le Grand Veymont
    De ce côté-ci, le Grand Veymont, point culminant du Vercors (2 341 m), présente l’aspect d’un grand plateau incliné. Un repère caractéristique dans l’immensité des Hauts-Plateaux.

    Carrières romaines
    Au nord-est de la cabane de Pré Peyret, dans la plaine de la Queyrie, un œil attentif peut découvrir les vestiges de carrières romaines : des fragments de colonne, des roches brisées. Il y a près de deux mille ans, l’homme exploitait ce calcaire dur, le taillait en partie sur place, pour le descendre à Die par le pas de Chabrinel. Tout cela avec des moyens plus que rudimentaires…

    La fontaine des Endettés
    Entre la cabane de Pré Peyret et le pas de Chabrinel coule un filet d’eau appelé la fontaine des Endettés. Jadis, il y avait un cabaret non loin de là, sur le chemin des transhumants et de la route des vins entre Die et Gresse-en-Vercors. Les mauvais payeurs étaient renvoyés à la fontaine tant qu’ils ne s’étaient pas acquittés de leurs dettes.

    Faune et flore des Hauts-Plateaux
    Les Hauts Plateaux abritent une flore et une faune d’une grande richesse, favorisées par les différentes influences climatiques. Près de six cents espèces végétales poussent dans la réserve, dont une vingtaine sont protégées : le sabot de Vénus, le chardon blanc, la campanule des Alpes, la primevère oreille d’ours, l’androsace…. On recense aussi soixante espèces d’oiseaux d’intérêt patrimonial (dont l’aigle royal et le lagopède) et trente-quatre mammifères. Les gardes verts de la réserve participent au suivi des animaux réintroduits dans le parc, comme le bouquetin et le vautour fauve.

    Le col de Rousset : Limite géographique mais aussi climatique entre le Vercors et le Diois, le passage du col de Rousset est connu depuis l'antiquité. Aujourd'hui, il abrite une station de ski de piste et de fond. Les grands rapaces que vous apercevrez planant tranquillement au-dessus des falaises, sont des vautours fauves, réintroduits à Chamaloc, au pied des falaises, en 1999 par le Parc du Vercors.

    Vassieux et l’histoire
    Haut lieu de la Résistance, Vassieux-en-Vercors reste à jamais marqué par l’Histoire. Alors que les maquisards attendaient un parachutage de vivres et d’armes, ce sont les nazis qui ont surgi en planeurs et se sont posés dans la plaine de Vassieux, le 21 juillet 1944. Le massacre qui a suivi a sonné la fin de la Résistance dans le Vercors. Le Mémorial de la Résistance invite à la réflexion et au souvenir. Mais Vassieux garde aussi les traces d’une histoire plus ancienne : celle des hommes préhistoriques utilisant un important gisement de silex, évoquée par le Musée du site préhistorique.

    Vassieux en Vercors : Ce village reste à jamais marqué par la seconde guerre mondiale , dont les épisodes tragiques sont rappelés au mémorial et au musée de la Résistance. Mais le village garde aussi les traces d'une histoire plus ancienne : celle des hommes préhistoriques utilisant un important gisement de silex, évoquée au musée de la préhistoire.

    La Chapelle en Vercors : Au XIII ème siècle, le bourg était situé sur une hauteur, près du chateau de Foirevieille, dont les ruines sont encore visibles. Ce n'est qu'au XVè siècle, époque moins belliqueuse que le village s'installa en bas, autour de la chapelle St Antoine (XIIIè) ce qui donna son nom à la Chapelle en Vercors.

    Plateau de Font d'Urle : Vététistes et cavaliers, prenez 2 h pour visiter le plateau de Font d'Urle entre les cr^tes des Gagères et la porte d'Urle ! Par beau temps, c'est un panorama inoubliable sur le Diois, dans un décor des Dolomites Italiennes. Mouflons et chamois se partagent les vires sous falaises. Attention par mauvais temps (brouillard notamment), pas de signalement en bord de falaise !!!






Retour à la carte